MENU
Recherche
COral Reef Research Education and Conservation Team (CORRECT)

Développé depuis 2012 avec la thèse de Doctorat de Dr Gildas Todinanahary intitulé "Evaluation du potentiel biologique, économique et social de la corallicutlure villageoise dans le sud-ouest de Madagascar", la coralliculture est devenue un sujet de recherche privilégié dont le développement ne se limite pas à l'élevage.

La recherche menée au sein de cette équipe, dirigée par Dr Gildas Todinanahary  concerne les habitats/écosystèmes critiques tels que les récifs coralliens. Les sujets traités vont de l'étude de la biodiversité (identification des scléractinaires et des coraux noirs), de l'écologie (état de santé, résilience) et de la biologie appliquée à la restauration et à la pêcherie (élevage de coraux, récifs artificiels) et aux outils de gestion (télédetection, approche communautaire, éducation).

Principaux thèmes de recherche et projets en cours

Etudes des peuplements de coraux

La recherche sur les peuplements de coraux est orientée vers les études des impacts du phénomène ElNiño et des pressions anthropiques directes. Les suivis scientifiques concernent non seulement le blanchissement des coraux, mais également l'étude de la structure et le potentiel de récupération des assemblages coralliens, ainsi que la reproduction et le maintien des populations.

Reproduction sexuée et recrutement des coraux scleractiniaires dans la région de Toliara, Sud-Ouest de Madagascar

Résumé. Les perturbations humaines et le changement climatique ont modifié les écosystèmes coralliens à travers le monde, avec des impacts négatifs tels que la perte d'espèces, le déclin de la couverture et de l'abondance des coraux constructeurs de récifs, la dégradation des habitats et la réduction des biens et des services écologiques. Dans la région sud-ouest de Madagascar, la surpêche et l'hyper-sédimentation ont grandement affecté la structure des communautés récifales et la complexité structurelle de l'ensemble du récif avec, entre autres conséquences, des ressources décroissantes pour les pêcheurs locaux. Dans ce contexte, ce projet de recherche doctorale se propose d’approfondir les processus clés impliqués dans la structuration, la dynamique et la résilience des communautés de coraux dans la région de Toliara. Plus précisément, il s’agira d’étudier les stratégies reproductives, les caractéristiques du recrutement, et les mécanismes de maintien des assemblages coralliens. L'objectif est non seulement d’approfondir nos connaissances sur la structure et les processus de maintien des communautés coralliennes, mais également de fournir une base de données rigoureuse pour l’élaboration de mesures de gestion et de conservation efficaces. De plus, la connaissance sur les stratégies reproductives et les mécanismes de recrutement permettront d’affiner les futurs programmes de restauration de récifs dégradés basés sur la transplantation de jeunes coraux.
  
Mots clés. récifs coralliens, coraux scléractiniaires, reproduction, recrutement, dynamique des populations, maintien des assemblages, Madagascar 

Objectifs. Ce projet de recherche se propose d’approfondir les processus clés impliqués dans la structuration, la dynamique et la résilience des communautés de coraux dans la région de Toliara. Plus précisément, il s’agira d’étudier les stratégies reproductives, les caractéristiques du recrutement, et les mécanismes de maintien des assemblages coralliens.


Structure, régulation et potentiel de recouvrement des récifs coralliens de Madagascar : Implication pour la conservation des récifs 

Résumé. Comme de nombreux autres récifs à travers le monde, ceux de Madagascar n’ont pas été épargnés par l’augmentation de l’intensité et de la fréquence de nombreuses perturbations naturelles et anthropiques au cours des 50 dernières années. La surpêche, l’hypersédimentation et les événements de blanchissement des coraux notamment, ont entrainé un déclin des assemblages de coraux et une diminution des services écosystémiques fournis par les récifs coralliens. Dans ce contexte de dégradation croissante, et considérant la valeur socio-économique de cet écosystème pour les populations locales, il devient urgent d’approfondir nos connaissances sur la structure et la dynamique des communautés coralliennes, et notamment sur leur processus de recrutement et leur capacité de résistance et de résilience face aux perturbations. Le recrutement des coraux est non seulement un processus majeur dans la structuration et la régulation des communautés adultes, et dans la recolonisation des récifs suite aux perturbations, mais combiné avec d’autres descripteurs, il constitue un bon indicateur du potentiel de résilience des récifs. L’ensemble de ces connaissances sur la structure, le recrutement et la résilience permettront par conséquent d’améliorer les actions de conservation et de gestion. Ce projet a pour objectif d’étudier la structure, la régulation et le potentiel de récupération des assemblages coralliens autour de Madagascar. L’approche sera multi-échelle, avec une comparaison régionale (entre les trois sites, Toliara, Nosy-Be et Masoala, répartis autour de l’île) et locale (entre les six stations mises en place dans chaque site). Notre stratégie d’échantillonnage permettra également de tester l’effet de la mise en place d’aires marines protégées (AMP) sur la structure, la régulation et le potentiel de récupération des coraux (à chaque site, trois stations AMP et trois stations hors AMP seront disposées). L’ensemble des 18 stations seront mises en place à une profondeur de 10-12 m. La diversité, l’abondance, et le pourcentage de recouvrement des assemblages coralliens seront quantifiés à chaque station. L’évaluation du recrutement se fera par recensement des juvéniles (colonies au diamètre < 5 cm), qui représentent un bon indicateur des épisodes de recrutement récents. Des données complémentaires sur le recouvrement en algues (en distinguant les macroalgues, turf et algues calcaires encroûtant), et l’abondance et la biomasse des poissons et invertébrés corallivores et herbivores permettront le calcul d’un indice de récupération à l’aide de la méthode TOPSIS (Technique for Order Preferences by Similarity to an Ideal Solution).

Mots clés. récifs coralliens ; coraux scléractiniaires ; structure spatiale ; dynamique ; recrutement ; résilience ; AMP ; Madagascar.

Objectifs. Le projet vise à (i) Caractériser la variabilité spatiale de la structure des assemblages de coraux  (ii) Examiner les processus de recrutement et déterminer leur influence sur la structuration et la régulation des assemblages adultes et (iii) Evaluer le potentiel de récupération des récifs


Coralliculture et récifs artificiels

L'équipe travaille sur la coralliculture et son application pour la restauration des récifs coralliens et l'aménagement du terroir marin. L'équipe travaille en collaboration avec la société Ocean Farmers et les Communautés côtières pour l'implication de la coralliculture pour le développement d'une algoculture villageoise durable. Les actions menées par l'équipe consistent en une formation des formateurs et formation des communautés sur l'importance d'une gestion rationnelle des récifs coralliens et de leur protection (et restauration) sur les activités halieutiques et l'application de la coralliculture villageoise pour sensibiliser les usagers à l'importance des coraux pour les écosystèmes fragiles. 

Dynamique évolutive du Grand Récif de Tuléar (Madagascar) et analyse de l’efficacité biologique et socio-économique de nouveaux récifs coralliens artificiels

Résumé. Près de la moitié des récifs coralliens de la planète ont déjà été détruits ou fortement endommagés au cours des 30 dernières années. L’IPCC (Organisation Intergouvernementale pour le Changement Climatique) a mentionné que 70 à 90 % des récifs coralliens auront disparu d'ici 2050, même si nous parvenons collectivement à stabiliser les températures mondiales de surface à 1,5 °C au-dessus des niveaux préindustriels. La situation est si alarmante que même l'application des solutions les plus prometteuses dans le plus grand nombre d'endroits possible ne suffit plus à susciter le changement nécessaire. Malgré cela, plusieurs communautés coralliennes ont fait preuve d'une remarquable résilience face aux événements climatiques majeurs et aux changements du niveau de la mer, ce qui permet d'espérer la poursuite de leur survie grâce à des conditions locales telles que les courants, la variabilité de la profondeur et de la température, etc. L’objectif de cette recherche est d’arriver à identifier les aires récifales les plus résilients afin d’améliorer les efforts de conservation des coraux dont la restauration et de transplantation corallienne. Concentrer ces efforts dans les zones présentant les meilleures perspectives de survie permettra de réapprovisionner les systèmes récifaux voisins en larves de coraux et en poissons grâce à leur transport par les courants océaniques et, à long terme, d'assurer le maintien et le rétablissement des récifs coralliens mondiaux. Ainsi, une analyse de la dynamique évolutive des récifs de la Baie de Toliara (Madagascar) sera réalisée. Ensuite, une analyse spatiale de la résilience des récifs coralliens sera effectuée pour déterminer les aires potentielles de restauration et de transplantations coralliennes. La dernière partie consiste à l’analyse de l’efficacité de nouveaux récifs coralliens artificiels sur le recrutement corallien.

Mots clés. récifs coralliens, résilience, récifs articiels, communautés côtières, télédétection, Madagascar

Objectifs. L’objectif général poursuivi est d’améliorer la restauration des récifs coralliens. Les objectifs spécifiques sont (i) d’analyser la dynamique d’évolution du Grand Récif de Tuléar (Madagascar) durant les quarante années précédentes, (ii) de déterminer des zones d’immersion de récifs artificiels basés sur une analyse spatiale de la résilience des récifs coralliens de la région de Tuléar et (iii) de mettre au point de nouveaux récifs artificiels et de déterminer leur efficacité sur le recrutement coralliens en impliquant la participation de villageois côtiers.

Education et gouvernance des récifs coralliens

Connaissances des communautés côtières sur les récifs coralliens et la biodiversité corallienne. Application à la gestion des récifs coralliens

Résumé. Dans le contexte de la baisse globale de la biodiversité des récifs coralliens et compte tenu de la forte augmentation démographique, tout particulièrement près des côtes, la gestion par la conservation de ces écosystèmes fragiles est primordiale. Les projets sur les pêches et la gestion de la conservation marine à travers le monde ont connu des échecs en mettant à l’écart les personnes clés que composent les communautés usagers. Ainsi pour assurer la préservation effective des récifs coralliens, nous proposons d’intégrer la connaissance écologique traditionnelle (CET), qui permet de faire face en partie à ces problématiques en complétant les données scientifiques existantes et en maximisant la participation des populations locales dans les processus de gestion. 

Mots clés. Récifs coralliens, connaissance écologique traditionnelle, communautés côtières, éducation environnementale

Objectifs. L'objectif principal de cette étude est de comprendre la perception du fonctionnement du système récifal, la classification et l'identification des coraux par les communautés de pêcheurs, dans le but de développer des outils éducatifs efficaces et de faciliter la sensibilisation des pêcheurs, des touristes et des populations côtières à la gestion rationnelle des récifs coralliens.

Evaluation de la gouvernance locale des ressources naturelles marines à Madagascar

Résumé. A Madagascar, comme dans plusieurs pays, l’approche Aire marine protégée (AMP) et Aires marines gérée local (LMMA) figure parmi les outils de gestion et de conservation des ressources naturelles marines renouvelables. C’est une mesure de gestion pour assurer la durabilité des pêcheries, des espèces et des écosystèmes marins. Pour atteindre l’objectif d’une AMP, une variété de structures de gestion sont mises en œuvre dans le monde et leur choix et application diffère d’un pays à l’autre, d’une région à l’autre selon les spécificités environnementales, sociales et économiques de la zone cible. Les structures les plus communes sont la gestion du type centralisé, la gestion communautaire et/ou la co-gestion. Toutefois, quelle que soit la structure adoptée, l’efficacité de cette gestion repose sur une bonne gouvernance. A Madagascar, l’Etat s’est engagé dans une politique de promotion des Aires Protégées (AP), annoncé lors du Congrès mondial des Parcs à Sydney en novembre 2014 portant notamment sur sa mise en protection définitive et le triplement du nombre d’AMPs (COAP 2015). Plusieurs AMPs et un réseau de LMMA ont été créés depuis quelques décennies à travers tout le pays. Le niveau d’efficacité de ladite gouvernance de ces AMPs reste encore mal connue à l’échelle du pays.

Most clés. Aire Marine Protégée, gestion, gouvernance locale, durabilité

Objectifs. L'équipe travaille sur l'évaluation de l’efficacité de la gouvernance des ressources marinnes, particulièrement les récifs coralliens, en se basant sur les attributs de base pour une bonne gouvernance et sur la règlementation des activités pratiquées dans les zones gouvernées.
Membres de l'Equipe

Dr Gildas Todinanahary
Dr Jarisoa Tsarahevitra

Radonirina Lebely (Doctorant)
Aina Ledon Nomenisoa (Doctorant)
Mahery Randrianarivo (Doctorant)
Faustinato Behivoke (Doctorant)

Jean Aimé Zafimahatradraibe (Mémorant)
Jean Marie David (Mémorant)
Jules Pierro Tsimbazafihery (Mémorant)
Joël Arnaud MASOAVA (Mémorant)

Institut Halieutique et des Sciences Marines 
2 Rue Dr. Rabesandratana HD (ex Avenue de France) 
PO Box: 141, 601 - Toliara, Madagascar 
+261 20 94 941 67
© 2021 IH.SM. All rights reserved.