Category Projects news

Avis de recrutement: technicien(e) de laboratoire

TELECHARGER PDF

Pour appuyer son équipe, l’Institut Halieutique et des Sciences Marines (IH.SM) de l’Université de Toliara cherche un(e)

TECHNICIEN(E) DE LABORATOIRE

Poste basé à Toliara

Contrat (CDD) de 2ans avec une période d’essai

Description du poste

Sous l’autorité du Directeur de l’Institut et sous la supervision directe du Coordinateur du projet ARMS Restore, le (ou la) Technicien(ne) est appelé(e) à travailler de près avec l’équipe du projet ARMS Restore, au sein du Laboratoire CoRRECT (Coral Reef Research and Conservation Team). Il (ou elle) collabore directement avec les Enseignants, les Chercheurs de l’IH.SM et partenaires du projet, les Doctorants et les mémorants effectuant des activités de recherche au sein du laboratoire.

Responsabilité

Le Technicien de laboratoire aura comme principales responsabilités de :

  • Assurer le contrôle des infrastructures et des équipements de Laboratoire ;
  • Assurer le suivi des utilisations des équipements et le respect des règles d’utilisation de sécurité liées aux équipements et consommables :
  • Garantir le bon fonctionnement, la maintenance et l’entretien réguliers des appareils de mesures et les équipements alloués au Laboratoire ;
  • Gérer le stock de laboratoire en consommables, réactifs et intrants chimiques ;
  • Assister les chercheurs et stagiaires dans leurs travaux d’observation et d’expérimentation ;
  • Assurer la préparation des travaux pratiques (TP) à réaliser dans le Laboratoire ;
  • Fournir un rapport régulier sur l’ensemble des activités réalisées au sein du Laboratoire

Profil recherché

Qualification

  • Agé(e) de plus de 21 ans ;
  • Avoir un diplôme de Licence minimum Sciences Marines, Sciences Naturelles (ou équivalent);
  • Apte à travailler dans un Laboratoire et en mer ;
  • Ayant une expérience réussite dans un poste similaire serait un atout ;
  • Maîtrise parfaitement les outils informatiques ;
  • Parle et écrit le Français et l’Anglais (atout).

Qualités personnelles

  • Rigueur et minutie
  • Sens de l’organisation
  • Dynamique et proactif
  • Bon relationnel
  • Honnête, fiable et souriant(e)
  • Aptitude à travailler sous pression
  • Grande disponibilité et flexibilité dans les horaires de travail.

Poste basé à Toliara ǀ Date limite de dépôt de dossier : 26 Mai 2022 ǀ Démarrage : Juin 2022

Candidature

Le dossier de candidature, composé de CV actualisé (avec photo récente et contact rapide), d’une lettre de motivation et d’une copie du diplôme le plus élevé doit être envoyé, par e-mail à prd.ihsm[at]gmail.com, copie à gildas.todinanahary[at]gmail.com avant le 26 Mai 2022 à minuit. Seuls les candidats sélectionnés seront contactés.

Tags

Black corals under threat, but studies show hope

The WIOMSA Newsbrief is talking about our papers on black corals: Black corals under threat, but studies show hope.

Download PDF (of the news article) here

Read the the WIOMSA Newsbrief, 30 (1): 14-16

Full papers:

Dugauquier, J.M., Godefroid, M., M’Zoudi, S., Terrana, L., Todinanahary, G., Eeckhaut, I. & Dubois, P. 2021. Ecomechanics of black corals (Cnidaria: Anthozoa: Hexacorallia: Antipatharia): A comparative approach. Invertebrate Biology, e12347. Available here

Godefroid, M., Todinanahary, G.G.B., Dubois, P., Eeckhaut, I., Lepoint, G., Terrana, L. 2021. Perspectives on working underwater with black coral nubbins (Cnidaria: Antipatharia): the case of Cirrhipathes anguina (Dana, 1846). Journal of Experimental Marine Biology and Ecology, 545: 151645. Available here

Tags,

The ARMS Restore course is finally launched

Graduate and undergraduate course on “ARMS to reefs: A new tool to restore coral reef biodiversity, fisheries yields, and human health in Madagascar”

Delayed by one day due to the passage of the Cyclone Batsirai, the Graduate and Undergraduate course on « ARMS to reefs: A new tool to restore coral reef biodiversity, fisheries yields, and human health in Madagascar » was finally launched on Tuesday 8th of February.

The first day was devoted to Ecology, with the participation of Gildas Todinanahary (IH.SM University of Toliara) and Aaron Hartmann, from Harvard University Department of Organismic and Evolutionary Biology, who gave an interesting lesson on the sexual reproduction of corals. The debate which followed the lecture showed all the interest of the students in the training and the importance of the topic.

The first day was also marked by the beginning of R Bootcamp.  The students learned how to Input and Wrangle Data in R, with Jessica Zamborain Mason from Harvard T.H. Chan School of Public Health.

Today Wednesday, students were able to learn and discuss about Barcoding and eDNA methods, with Jean-Dominique Durand from IRD, followed by a lecture on how to collect fisheries data: fisheries monitoring, GPS tracking, catch survey design, with Marc Léopold, also from IRD.

Due to travel restrictions (COVID 19), these first lectures are all given remotely by videoconference.

Thanks to the local staff including Eddy Falimanana, Léa Ravaoarisoa, and especially the PhD students José Randrianandrasana, Aroniaina Falinirina, Sandra Ranaivomanana and Anissa Volanandiana as well as the MSc interns for their commitment to make this course happen.

Read more about the course here.

Learn more about the ARMS Restore project here.

 

Tags,

Ces futurs biomanagers en écotourisme unis par l’amour de la biodiversité exceptionnelle de Madagascar

« Faites la connaissance de ces jeunes unis par l’écotourisme pour l’amour de la biodiversité »

Venant de presque toutes les régions du pays, 16 étudiants dont 8 hommes et 8 femmes, ont choisi d’élargir leur connaissance en suivant le cursus Master Interuniversitaire en Ecotourisme et Biomanagement au sein de l’Institut Halieutique et des Sciences Marines. Grâce à la diversité de leur origine, cette promotion représente bien Madagascar. Ces jeunes, ayant initialement suivi différentes formations comme la géographie, les sciences biologiques et environnementales, l’entreprenariat du tourisme, le management, l’écotourisme et aussi l’agronomie, sont unis pour développer et promouvoir ensemble l’écotourisme. Ils sont unis par l’amour de la biodiversité exceptionnelle de l’Île.

Origine des étudiants en M1 du parcours Master InterUniversitaire en Ecotourisme et Biomanagement

Par ailleurs, la singularité de cette promotion est que, elle illustre parfaitement l’approche-genre qui est encore rare dans le monde professionnel. Quasiment la totalité de ces étudiants (93,75% ou 15 parmi 16 étudiants) ont l’ambition de devenir entrepreneurs et fonder leurs propres projets. C’est l’atout de ces futurs biomanagers, capables et prêts à se démarquer dans l’univers professionnel, pour mettre en avant le développement durable du pays.

Représentation simplifiée des objectifs professionnels de ces jeunes étudiants

Auteurs: Tous les étudiants M1 (2021-2022) du parcours MIEB

Tags

OFFRE DE STAGE: Qualité des carraghénanes et de la cellulose résiduelle des algues rouges

Qualité des carraghénanes et de la cellulose résiduelle des algues rouges Kappaphycus alvarezii (Cottonii) et Euchema denticulatum (Spinosum).

Période: Février – Juillet 2022

Date  limite de réception de candidature: 15 janvier 2022

Niveau requis : Master 2

Equipe d’accueil : Laboratoire Test and Analysis of Materials (TeAM)

Responsable de stage : Dr Gédice Fernand MAHERIZO (IH.SM, Université de Toliara) et Dr Heriarivelo RISITE (Département de Physique, Université de Toliara)

Co-Responsable du stage : Dr Gildas TODINANAHARY (IH.SM, Université de Toliara), Pr Igor EECKHAUT (Université de Mons)

Superviseur : Dimbinaina Olivier MAKA (Doctorant en chimie, Université de Mons/ IH.SM Université de Toliara)

Description et objectifs scientifiques du projet

Dans le cadre du projet « Bioplastique et Algoculture Villageoise à Madagascar », les carraghénanes des espèces d’algues rouges issues de la filière algoculture malgache seront utilisés dans un procédé de fabrication de plastiques biosourcés. Pour améliorer les propriétés de ces bioplastiques, il a été envisagé d’utiliser un adjuvant naturel « la cellulose ». Des études qui ont été menées à l’IH.SM ont pu améliorer le protocole standard d’extraction des carraghénanes de l’algue Cottonii d’une manière moins couteuse. Cependant le rendement de carraghénane obtenu pourrait varier en fonction de la saison de culture des algues et les résidus après extraction ne sont pas valorisés.

Pour cela, la cellulose résiduelle des algues après l’extraction du carraghénane sera utilisée mais aussi elle sera comparée avec de la cellulose issus des déchets végétaux disponibles dans la région sud-ouest de Madagascar.

Les objectifs du stage sont :

(i) d’optimiser l’extraction des carraghénanes des algues rouges Cottonii et Spinosum

(ii) de comparer la qualité des carraghénanes (viscosité, force du gel) et leur rendement en fonction de la saison de culture des algues

(iii) de valoriser les résidus d’algue après l’extraction des carraghénanes en produisant des fibres de celluloses

(iv) d’identifier d’autres sources de cellulose afin de les comparer avec celle issue des résidus d’algues

(v) de mélanger les carraghénanes avec les celluloses (voie par solvant) et mesurer la viscosité ainsi que les propriétés mécaniques des mélanges

Moyens scientifiques et techniques mis à disposition

L’étudiant(e) sera accueilli(e) à l’IH.SM et travaillera dans un laboratoire de l’institut. La logistique, le matériel et équipements nécessaires pour l’étude seront mis à sa disposition. Il ou elle communiquera régulièrement avec ses co-encadrants.

Compétences et qualités requises

  • capacité de réaliser des expériences en laboratoire
  • bonne connaissance sur les algues marines, l’algoculture à Madagascar ainsi que l’extraction des carraghénanes et de la cellulose
  • sens de l’organisation, de curiosité et autonomie
  • connaissance de l’anglais scientifique (lu et écrit)

NOTE : Les dossiers à fournir sont constitués d’un CV et d’une lettre de motivation qui devront être envoyés au responsable de Mention de l’IH.SM (lantoasinoro@hotmail.com), en copie les responsables du stage (gedice.fernand@gmail.com, h.risite@gmail.com, gildas.todinanahary@gmail.com et dimaolivier@gmail.com ) au plus tard le 15 janvier 2022. Les candidats sélectionnés passeront ensuite un entretien oral avec les encadrants.

Télécharger la version PDF de l’offre ICI

Tags

OFFRE DE STAGE – Master 2 : Diversité des poissons marins

Titre du stage: 27 ans plus tard, réévaluation de l’abondance et de la diversité des poissons de la mangrove de Sarodrano (SO Madagascar)

Date : du 01/01/2022 au 30/09/2022 (9 mois)

Responsable de stage : Jean-Dominique Durand, IRD Jean-Dominique.Durand@ird.fr

Co-responsables du stage : Jamal Angelot Mahafina IH.SM, mahafinaj@yahoo.fr, Daniel Raberinary IH.SM, raberinary@gmail.com, Dominique Ponton, IRD c/o IH.SM, dominique.ponton@ird.fr

Description et objectifs scientifiques du projet

La pêche dans la baie de Toliara a fait l’objet de nombreuses études depuis les années 60, mais avec la dégradation des récifs de la baie de Toliara à partir des années 80, et l’utilisation de plus en plus massive des filets moustiquaires, on peut s’interroger sur l’évolution des communautés de poissons et sur la durabilité de la pêcherie. Si des effets négatifs ont été observés sur la diversité et l’abondance des poissons présents sur les récifs, aucune étude ne s’est intéressée aux autres habitats comme la mangrove qui joue pourtant un rôle clé dans le cycle de vie de nombreuses espèces de poissons. Le manque d’études est en générale dû à l’absence de suivis temporels dans ces habitats, et donc de situation de référence. Ceci n’est pas le cas de la mangrove de Sarodrano où un suivi d’une année avait été réalisé en 1994.

Dans ce contexte, les objectifs de ce stage seront de :

  • Documenter la diversité et l’abondance des espèces capturées dans la mangrove de Sarodrano ;
  • Comparer les données historiques à celles obtenues lors des nouvelles pêches expérimentales.

Ce travail permettra d’évaluer les effets des changements de pratiques de pêche sur la communauté de poissons de mangroves depuis 20 ans, et tout particulièrement de l’usage d’engins non sélectifs comme les filets moustiquaires.

Le stage comprendra les activités suivantes :

  • Deux à trois mois d’échantillonnage dans la mangrove de Sarodrano ;
  • Relevés du poids total, du nombre d’individus et des morpho-espèces dans chaque échantillon ;
  • Collecte de tissus de chaque morpho-espèce pour une analyse par barcoding ADN et alimentation de la base de données des barcodes ADN de référence des poissons marins de Madagascar ;
  • Mise à jour de la liste des espèces de poissons marins présentes à Madagascar.

Compétences et qualités requises :

  • Intérêt pour les poissons et l’utilisation de clés d’identification ;
  • Aptitude au travail sur le terrain, la prise de photo ;
  • Sens du dialogue et de la communication pour la récolte de données (parler le dialecte Vezo sera un avantage) ;
  • Capacité à passer de longues heures au laboratoire et devant un écran ;
  • Sens de l’organisation, curiosité, rigueur et autonomie ;
  • Connaissance de l’anglais scientifique (lu et écrit) ;
  • Une expérience dans l’organisation et l’analyse de données serait un réel plus.

                                                                                                                                                                            

Suivant la qualité du travail effectué, les résultats de ce stage pourront donner lieu à une publication scientifique.

La sélection de l’étudiant-e se fera après :

1) examen d’un CV et d’une lettre de motivation qui devront être envoyés au responsable et co-responsables de stage et
2) un entretient oral (par Skype ou Zoom avec J.-D. Durand).

Date d’expiration de l’offre : 31 décembre 2021 – Début du stage : mi-janvier 2022

Télécharger la version PDF de l’offre ICI

 

Tags

Offre de stage M2 en Aquaculture (MASMA)

Optimisation du paramètre d’élevage du Siganus sutor, cas du grossissement en bassin

Novembre 2021 – Août 2022

 

Promoteur : Dr. Richard Rasolofonirina

Lieu de stage : station de recherche Belaza, Toliara

 

Description de l’étude 

Dans le but d’explorer des solutions fondées sur des données probantes, des expérimentations sur le pré-grossissement et grossissement des « Sigan cordonniers » seront réalisées dans le cadre du projet MASMA en vue de pouvoir développer une activité alternative durable pour les communautés littorales et soutenir l’utilisation durable des ressources marines dans les zones côtières. Le travail de l’étudiant(e) en master se focalisera uniquement sur l’optimisation du grossissement en bassin de Siganus sutor.

Principales attributions

Sous la supervision technique du doctorant concerné et en étroite collaboration avec l’équipe du projet basée à Belaza, le/la stagiaire assurera la bonne marche de l’expérimentation sur le grossissement en bassin du Siganus sutor. Il/elle se chargera de la récolte des informations et données relatives à son sujet de stage, de l’analyse des données et de la rédaction d’un mémoire de Master 2. Il/elle se chargera de la valorisation des résultats à travers la publication d’un article scientifique dans une revue indexée.

Moyens techniques et financiers mis à disposition

Le/la candidat(e) retenue(e) sera logé(e) à la station de Belaza et communiquera régulièrement avec son encadrant ainsi qu’avec l’équipe du projet MASMA. La logistique pour les travaux de terrain sera entièrement à la charge du projet.

Compétences requises

  • Ayant fini avec succès les cours de Master 2 en Sciences Marines et Halieutique
  • Expérience en aquaculture des organismes marins
  • Bonne connaissance de l’anglais scientifique
  • Bases en statistique et analyse des données
  • Aptitude à rester sur la station pendant la durée de l’étude (disponibilité 7/7j à partir du début novembre 2021)
  • Sérieux(se), responsable et autonome

La sélection du/de la candidat(e) se fera après analyse de dossier et un entretien oral. Dossiers (CV et lettre de motivation) à envoyer au responsable de mention de l’IH.SM (lantoasinoro@hotmail.com), avec copie à (jamal.mahafina@ihsm.mg, henitsoa.jaonalison@gmail.com et dasminamich@yahoo.fr) et à (richard.rasolofonirina@yahoo.com) au plus tard le 25 octobre 2021.

Le/la candidate sélectionné(e) bénéficiera d’une gratification mensuelle sur une durée de 10 mois.

 

Voir l’offre en version pdf ici

Tags

Black coral farming: the potential is real / Elevage de corail noir : le potentiel est réel

Depuis 2014, l’exploitation de coraux noirs (Tangoaraky) est devenue une activité illicite à Madagascar (En savoir …). Mais les services de pêche continuent à appréhender les braconiers de la mer qui risquent leur vie en plongée quasiment sans protection à une profondeur qui va jusqu’à 80m pour recolter des coraux noirs sauvages, souvent agés de plusieurs centaines d’années.

Pourquoi ne pas élever des coraux noirs ?

Des chercheurs ont découvert qu’il est possible de faire l’aquaculture des coraux noirs, malgré leur croissance lente.

Résumé de la publication

Afin de tester la faisabilité de la transplantation de l’espèce de corail noir fouet Cirrhipathes anguina (Dana, 1846) de Madagascar, des transplants ont été installés sur des tables de culture dans deux sites (la passe Nord et la Grande Vasque du Grand Récif de Toliara) caractérisés par des conditions environnementales distinctes. Après la transplantation, les greffons ont été suivis pour les capacités de cicatrisation à court terme (20 jours) et les taux de mortalité et de croissance à moyen terme (200 jours). Les résultats montrent une transplantation réussie dans les deux sites avec 0% de mortalité (sauf sous forme de fragments manquants) et une certaine croissance sur 200 jours. Les taux de croissance maximaux étaient respectivement de 3,4 cm/mois et 2,0 cm/mois dans la Passe Nord et dans la Grande Vasque. De plus, le temps moyen de cicatrisation totale a été retardé dans la Grande Vasque par rapport aux transplants de la Passe Nord (10 jours). Les différences entre les sites sont probablement liées à des différences dans les paramètres environnementaux. Dans l’ensemble, les résultats prometteurs obtenus avec le protocole simple utilisé dans cette étude encouragent l’utilisation de greffes de corail noir dans d’autres expériences in situ et projets de restauration.

Ces résultats encouragent également à poursuivre les recherches sur l’élevage de ces animaux inscrits dans l’annexe 2 de la convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES), afin de palier aux problèmes de menaces et satisfaire le besoin du marché de squelettes de coraux noirs avec des produits provenant de l’aquaculture respectueuse de l’Environnement.

Lire l’article complet: Mathilde Godefroid, Gildas Georges BoleslasTodinanahary, Philippe Dubois, IgorEeckhaut, NicolasSturaro, GillesLepoint, LucasTerrana (2021) Perspectives on working underwater with black coral nubbins (Cnidaria: Antipatharia): The case of Cirrhipathes anguina (Dana, 1846). Journal of Experimental Marine Biology and Ecology 545 (2021) 151645 (DOI: https://doi.org/10.1016/j.jembe.2021.151645)

Black corals experimental farming overview
Aperçu de l’élevage expérimental de coraux noirs

English

Since 2014, the exploitation of black corals (Tangoaraky) has become an illegal activity in Madagascar (Read more …). But the Fisheries department continue to apprehend the poachers of the sea who risk their lives diving almost unprotected at a depth of up to 80m to harvest wild black corals, often several hundred years old.

Why not breed black corals?

Researchers have discovered that it is possible to aquaculture black corals, despite their slow growth.

Abstract of the research paper

In order to test the feasibility of transplantation of the whip black coral species Cirrhipathes anguina (Dana, 1846)  from Madagascar, transplants were installed on cultivation tables in two sites (the North Pass and the Grande Vasque) characterized by distinct environmental conditions. Following transplantation, the transplants were followed for short-term (20 days) healing capacities and medium-term (200 days) mortality and growth rates. Results show a successful transplantation in both sites with 0% mortality (except in the form of missing fragments) and a certain growth over 200 days. Maximum growth rates were 3.4 cm/month and 2.0 cm/month in the North Pass and in the Grande Vasque, respectively. In addition, mean time to total healing was delayed in the Grande Vasque compared to the transplants in the North Pass (10 days). Differences between sites are likely to be related to differences in environmental parameters. Altogether, the promising results obtained with the easy protocol used in this study encourage the use of black coral transplants in further in situ experiments and restoration projects.

These results also encourage further research on the breeding of these organisms listed in Annex 2 of the Convention on International Trade in Endangered Species of Wild Fauna and Flora (CITES), in order to overcome the problems of threats and satisfy the market need for black coral skeletons with products from environmentally friendly aquaculture.

 

Read the full article: Mathilde Godefroid, Gildas Georges BoleslasTodinanahary, Philippe Dubois, IgorEeckhaut, NicolasSturaro, GillesLepoint, LucasTerrana (2021) Perspectives on working underwater with black coral nubbins (Cnidaria: Antipatharia): The case of Cirrhipathes anguina (Dana, 1846). Journal of Experimental Marine Biology and Ecology 545 (2021) 151645 (DOI: https://doi.org/10.1016/j.jembe.2021.151645)

 

Tags

A la recherche des … polluants en plastiques dans l’environnement marin

English below

Des jeunes scientifiques se sont engagés comme bénévoles pour participer à une recherche sur la pollution en plastique. Leur mission était d’échantillonner les débris dans les écosystèmes côtiers et marins du sud-ouest de Madagascar dans le cadre d’une recherche en thèse inclus dans le projet « Bioplastique et algoculture villageoise ».

En référence à des guides de suivi disponibles, la caractérisation des macro-débris dans la mangrove, sur la plage et au niveau de la zone des herbiers de phanérogames (en surface d’eau de mer et au niveau du fond) a été réalisé à Sarodrano, au sud de la ville de Toliara, à Andrevo, au nord de la ville de Toliara, et à Toliara même.

Rien que pour les écosystèmes tels que la mangrove et la plage, environ 24 400m2 de terrain a été nettoyé lors du premier jour de suivi (pré-collecte ou standing stock survey) en cette saison fraiche. En parallèle, une étude de la provenance de ces débris a été initiée via un audit des étiquettes ou « brand audit ». Le suivi sera poursuivi en saison chaude.

Les méso- et microplastiques ont été échantillonnés selon les protocoles de prélèvements au niveau des substrats et en surface d’eau de mer. Pour cette saison fraiche, 52 500g de sédiments ont été prélevés au niveau des substrats de la mangrove, plage et zone des herbiers de Sarodrano, Andrevo et Toliara. L’extraction et la caractérisation des meso- et microplastiques contenus dans les sédiments prélevés et dans les eaux filtres (en surface d’eau de mer) sont en cours.

Le suivi n’a pas échappé à des difficultés mais les équipes ont su surmonter cela en n’hésitant pas à proposer des suggestions plus adéquates pour chaque espace et temps.

Mahavelo bevata !

Bravo à toutes les équipes, vous avez assuré !

In search of … plastic pollutants in the Marine Environment

Young scientists volunteered to participate in a research project on plastic pollution. Their mission was to sample litters in the coastal and marine ecosystems of the southwestern Madagascar as part of a thesis research included in the project « Bioplastique et algoculture villageoise« .

With reference to available monitoring guides, the characterization of macro litters in the mangrove, beach and seagrass bed areas (at the surface of seawater and at the seafloor) was carried out in Sarodrano, south of Toliara, in Andrevo, north of Toliara, and in Toliara itself.

For the mangrove and the beach alone, approximately 24,400m2 of area was cleaned on the first day of the monitoring (standing stock survey) during this dry-cool season. At the same time, a study of the litter origin was initiated with a brand audit. The monitoring will be continued in the wet-warm season.

Meso- and micro-plastics were sampled according to the sampling protocols at the level of the substrates and at the surface of the sea water. For this cool season, 52,500g of sediments were collected at the level of the substrates of the mangrove, the shoreline and the seagrass bed of Sarodrano, Andrevo and Toliara. The extraction and characterization of meso- and microplastics contained in the collected sediments and in the filter waters (on the surface of sea water) are in progress.

The monitoring has not escaped difficulties but the teams have overcome this and proposed adequate way to conduct the activities for each space and time.

Mahavelo bevata!

Well done to all the teams, you have ensured!

Tags

Des coraux vivants adultes sur les habitats artificiels villageois : une lueur d’espoir pour la pêcherie récifale ?

Les débris de coraux morts ont été collectés et valorisés pour constituer les matières premières base de la fabrication des habitats artificiels baptisé Fishes Banking ecotechnology®

Cette innovation a été développée à Madagascar pour contribuer à la pêcherie durable. Les objectifs des habitats artificiels sont d’ordre écologique, halieutique et écotourisitique. Les caractéristiques spécifiques de ces dispositifs favorisent une colonisation rapide par les organismes benthiques et les poissons d’intérêts commercial. Par ailleurs, après quatre années d’immersion, plusieurs espèces de coraux constructeurs de récif de taille adulte sont déjà observées dans certains sites.

Poissons agrégés sur l’habitat artificiel en pyramide

La présence et l’abondance des ces principaux acteurs du système récifal est un des caractéristiques qui définissent la résilience d’un récif naturel, surtout lorsque la survie post-recrutement est élevé. La croissance est également surprenante. Ce qui semble être le cas sur ces dispositifs installés près du village de pêcheurs Sarodrano où les coraux observés sur ces dispositifs sont également considérés comme des espèces résistantes par rapport aux perturbations environnementaux et aux stress climatiques. Laissés ouverts aux activités de pêches sans aucune restriction, les résultats sont prometteurs dans un sens où les pêcheurs exercent moins de pressions que sur les récifs naturels où celles-ci sont une des causes principales de dégradation.

Une espèce d’Acropora adulte sur l’habitat artificiel en pyramide

Après des années d’observations scientifiques, le Fishes Banking ecotechnology® semble démontrer qu’il constitue une technologie de restauration récifale abordable et applicable dans les villages des pêcheurs.

Par Faustinato Behivoke

 

Tags