Home

Offre de stage M2: Diversité et usages des petits poissons séchés le long de la RN7

November 19, 2021 Comments Off on Offre de stage M2: Diversité et usages des petits poissons séchés le long de la RN7 By administrateur

Description et objectifs scientifiques du projet

Les petits poissons séchés ont un potentiel important afin d’augmenter les apports en micronutriments essentiels (vitamine A, Fer ou Zinc par exemple) chez les populations les plus à risque et ainsi améliorer leur santé. Toutefois la diversité et l’importance alimentaire de ces petits poissons sont encore très mal connues. A Madagascar, il est fréquent de rencontrer des vendeurs de petits poissons séchés dans les villages et villes le long des plus de 900 km de la route nationale 7 (RN7) qui relie Antananarivo à Toliara. Dans ce contexte, les objectifs de ce stage seront de :

  • Documenter la diversité des petits poissons séchés retrouvés le long de la RN7
  • Comprendre la provenance et les usages de ces poissons

Nous testerons par ex. si l’éloignement des lieux de capture dans le sud-ouest agit comme un filtre sur la diversité des poissons séchés retrouvés dans les marchés le long de la RN7.

Le stage comprendra les activités suivantes :

  • Échantillonnage de lots de petits poissons séchés dans les marchés de ~15 villes le long de la RN7 ;
  • Questionnaire à l’attention des vendeurs pour comprendre provenance et usages ;
  • Relevés du poids total, du nombre d’individus et des morpho-espèces de chaque lot ;
  • Possibilité de faire du barcoding moléculaire afin d’identifier les spécimens collectés.

Compétences et qualités requises :

  • Intérêt pour les poissons et leurs qualités nutritionnelles,
  • Aptitude au travail sur le terrain et à voyager le long de la RN7 pendant plusieurs semaines,
  • Sens du dialogue et de la communication pour la récolte de données auprès des pêcheurs et vendeurs,
  • Capacité à passer de longues heures au laboratoire (tri) et devant un écran (analyses des données),
  • Sens de l’organisation, curiosité, rigueur et autonomie,
  • Connaissance de l’anglais scientifique (lu et écrit),
  • Une expérience dans l’organisation et l’analyse de données ainsi que l’utilisation du logiciel R serait un réel plus.

Gratifications : prise en charge des per-diem et du transport (taxi-brousse) pour l’échantillonnage le long de la RN7

Suivant la qualité du travail effectué, les résultats de ce stage pourront donner lieu à une publication scientifique. Une poursuite en thèse est possible (mais financement non assuré à ce jour)

La sélection de l’étudiant-e se fera après : 1) examen d’un CV et d’une lettre de motivation qui devront être envoyés au responsable et co-responsables de stage et
2) un entretient oral (par Skype avec T. Lamy).

Date d’expiration de l’offre : 01 décembre 2021 – Début du stage : mi-janvier 2022

 

Responsable de stage : Thomas LAMY, IRD Montpellier, thomas.lamy@ird.fr

Co-responsables du stage :

Jamal MAHAFINA, IH.SM, jamal.mahafina@ihsm.mg

Henitsoa JAONALISON, IH.SM, jaonasat@gmail.com

Dominique Ponton, IRD Toliara, dominique.ponton@ird.fr

Jean-Dominique Durand, IRD Montpellier,
Jean-Dominique.Durand@ird.fr

 

Télécharger l’appel en PDF ici

OFFRE DE STAGE – Master 2 : Diversité des poissons marins

November 12, 2021 Comments Off on OFFRE DE STAGE – Master 2 : Diversité des poissons marins By administrateur

Titre du stage: 27 ans plus tard, réévaluation de l’abondance et de la diversité des poissons de la mangrove de Sarodrano (SO Madagascar)

Date : du 01/01/2022 au 30/09/2022 (9 mois)

Responsable de stage : Jean-Dominique Durand, IRD Jean-Dominique.Durand@ird.fr

Co-responsables du stage : Jamal Angelot Mahafina IH.SM, mahafinaj@yahoo.fr, Daniel Raberinary IH.SM, raberinary@gmail.com, Dominique Ponton, IRD c/o IH.SM, dominique.ponton@ird.fr

Description et objectifs scientifiques du projet

La pêche dans la baie de Toliara a fait l’objet de nombreuses études depuis les années 60, mais avec la dégradation des récifs de la baie de Toliara à partir des années 80, et l’utilisation de plus en plus massive des filets moustiquaires, on peut s’interroger sur l’évolution des communautés de poissons et sur la durabilité de la pêcherie. Si des effets négatifs ont été observés sur la diversité et l’abondance des poissons présents sur les récifs, aucune étude ne s’est intéressée aux autres habitats comme la mangrove qui joue pourtant un rôle clé dans le cycle de vie de nombreuses espèces de poissons. Le manque d’études est en générale dû à l’absence de suivis temporels dans ces habitats, et donc de situation de référence. Ceci n’est pas le cas de la mangrove de Sarodrano où un suivi d’une année avait été réalisé en 1994.

Dans ce contexte, les objectifs de ce stage seront de :

  • Documenter la diversité et l’abondance des espèces capturées dans la mangrove de Sarodrano ;
  • Comparer les données historiques à celles obtenues lors des nouvelles pêches expérimentales.

Ce travail permettra d’évaluer les effets des changements de pratiques de pêche sur la communauté de poissons de mangroves depuis 20 ans, et tout particulièrement de l’usage d’engins non sélectifs comme les filets moustiquaires.

Le stage comprendra les activités suivantes :

  • Deux à trois mois d’échantillonnage dans la mangrove de Sarodrano ;
  • Relevés du poids total, du nombre d’individus et des morpho-espèces dans chaque échantillon ;
  • Collecte de tissus de chaque morpho-espèce pour une analyse par barcoding ADN et alimentation de la base de données des barcodes ADN de référence des poissons marins de Madagascar ;
  • Mise à jour de la liste des espèces de poissons marins présentes à Madagascar.

Compétences et qualités requises :

  • Intérêt pour les poissons et l’utilisation de clés d’identification ;
  • Aptitude au travail sur le terrain, la prise de photo ;
  • Sens du dialogue et de la communication pour la récolte de données (parler le dialecte Vezo sera un avantage) ;
  • Capacité à passer de longues heures au laboratoire et devant un écran ;
  • Sens de l’organisation, curiosité, rigueur et autonomie ;
  • Connaissance de l’anglais scientifique (lu et écrit) ;
  • Une expérience dans l’organisation et l’analyse de données serait un réel plus.

                                                                                                                                                                            

Suivant la qualité du travail effectué, les résultats de ce stage pourront donner lieu à une publication scientifique.

La sélection de l’étudiant-e se fera après :

1) examen d’un CV et d’une lettre de motivation qui devront être envoyés au responsable et co-responsables de stage et
2) un entretient oral (par Skype ou Zoom avec J.-D. Durand).

Date d’expiration de l’offre : 31 décembre 2021 – Début du stage : mi-janvier 2022

Télécharger la version PDF de l’offre ICI

 

RESULTAT DEFINITIF DE CONCOURS D’ENTREE EN 1ère ANNEE A L’IH.SM

November 2, 2021 Comments Off on RESULTAT DEFINITIF DE CONCOURS D’ENTREE EN 1ère ANNEE A L’IH.SM By administrateur

Résultat définitif de concours d’entrée en 1ère année de Licence en Sciences Marines et Halieutiques pour l’année Universitaire 2021 – 2022

Résultat définitif

Rang
Nom & Prenom(s)
1RAKOTOBE Excellence
2ETONO Mahazoasy Junot Tsilovy
3HASINIRINA Gervinah Whasmiraldienne
4DJADAGNA Zôriccha Béatrice
5RANAIVOSON Harivola Carène Luciana
6ANJARA Fatema Nazir Houssen
7RAFANOHARANA Sendra Lovaniaina
8AHY NOMENJANAHARY Sylvanie
9ANDRIANJAZALAHATRA Jina Zafiniaina
10GERALDO
11VELONDRAZA Louis Daniel
12RAMALALANIRINA Pénelope Tsitoka
13MAKA Faralahy Nambinina
14ANDRIANIRINTSOA Anjara Mendrika
15TAHINDRAZA Magneva Zafindratseba

Arretée la présente liste au nombre de “QUINZE” (15) étudiants admis définitivement en première année de licence (L1) en Sciences Marines et Halieutiques, au titre de l’année Universitaire 2021/2022.

Liste d’attente

RangNom et Prénom(s)
1RANDRIAMIHAJA Jessy Romaric
2ANDRIATOLOJANAHARY Maharo Mandampitiavana
3SEVA Andriatsiferanarivo
4TSIMIARIVOAY Vorihisoa Juliano Alvildino
5ZERAMBAY Valisoa Sarobidy

Confirmation de place : sur versement de caution de CINQUANTE MILLE ARIARY (50.000Ar) non remboursable (Au compte BNI 00005 00041 437 510 7 020 000 – DPU Mer et Littoral Toliara)

Date limite de confirmation de place: Jeudi 04 novembre 2021

Rentrée Lundi 08 novembre 2021 à 08h00 à l’IH.SM

Pour d’autres informations supplémentaires,

Contactez : 032 04 769 31 / 034 68 515 65 / 034 54 674 59

Télécharger le résultat officiel en PDF ici

Offre de stage M2 en Aquaculture (MASMA)

October 15, 2021 Comments Off on Offre de stage M2 en Aquaculture (MASMA) By Jaonalison Henintsoa

Optimisation du paramètre d’élevage du Siganus sutor, cas du grossissement en bassin

Novembre 2021 – Août 2022

 

Promoteur : Dr. Richard Rasolofonirina

Lieu de stage : station de recherche Belaza, Toliara

 

Description de l’étude 

Dans le but d’explorer des solutions fondées sur des données probantes, des expérimentations sur le pré-grossissement et grossissement des « Sigan cordonniers » seront réalisées dans le cadre du projet MASMA en vue de pouvoir développer une activité alternative durable pour les communautés littorales et soutenir l’utilisation durable des ressources marines dans les zones côtières. Le travail de l’étudiant(e) en master se focalisera uniquement sur l’optimisation du grossissement en bassin de Siganus sutor.

Principales attributions

Sous la supervision technique du doctorant concerné et en étroite collaboration avec l’équipe du projet basée à Belaza, le/la stagiaire assurera la bonne marche de l’expérimentation sur le grossissement en bassin du Siganus sutor. Il/elle se chargera de la récolte des informations et données relatives à son sujet de stage, de l’analyse des données et de la rédaction d’un mémoire de Master 2. Il/elle se chargera de la valorisation des résultats à travers la publication d’un article scientifique dans une revue indexée.

Moyens techniques et financiers mis à disposition

Le/la candidat(e) retenue(e) sera logé(e) à la station de Belaza et communiquera régulièrement avec son encadrant ainsi qu’avec l’équipe du projet MASMA. La logistique pour les travaux de terrain sera entièrement à la charge du projet.

Compétences requises

  • Ayant fini avec succès les cours de Master 2 en Sciences Marines et Halieutique
  • Expérience en aquaculture des organismes marins
  • Bonne connaissance de l’anglais scientifique
  • Bases en statistique et analyse des données
  • Aptitude à rester sur la station pendant la durée de l’étude (disponibilité 7/7j à partir du début novembre 2021)
  • Sérieux(se), responsable et autonome

La sélection du/de la candidat(e) se fera après analyse de dossier et un entretien oral. Dossiers (CV et lettre de motivation) à envoyer au responsable de mention de l’IH.SM (lantoasinoro@hotmail.com), avec copie à (jamal.mahafina@ihsm.mg, henitsoa.jaonalison@gmail.com et dasminamich@yahoo.fr) et à (richard.rasolofonirina@yahoo.com) au plus tard le 25 octobre 2021.

Le/la candidate sélectionné(e) bénéficiera d’une gratification mensuelle sur une durée de 10 mois.

 

Voir l’offre en version pdf ici

Black coral farming: the potential is real / Elevage de corail noir : le potentiel est réel

October 12, 2021 Comments Off on Black coral farming: the potential is real / Elevage de corail noir : le potentiel est réel By administrateur

Depuis 2014, l’exploitation de coraux noirs (Tangoaraky) est devenue une activité illicite à Madagascar (En savoir …). Mais les services de pêche continuent à appréhender les braconiers de la mer qui risquent leur vie en plongée quasiment sans protection à une profondeur qui va jusqu’à 80m pour recolter des coraux noirs sauvages, souvent agés de plusieurs centaines d’années.

Pourquoi ne pas élever des coraux noirs ?

Des chercheurs ont découvert qu’il est possible de faire l’aquaculture des coraux noirs, malgré leur croissance lente.

Résumé de la publication

Afin de tester la faisabilité de la transplantation de l’espèce de corail noir fouet Cirrhipathes anguina (Dana, 1846) de Madagascar, des transplants ont été installés sur des tables de culture dans deux sites (la passe Nord et la Grande Vasque du Grand Récif de Toliara) caractérisés par des conditions environnementales distinctes. Après la transplantation, les greffons ont été suivis pour les capacités de cicatrisation à court terme (20 jours) et les taux de mortalité et de croissance à moyen terme (200 jours). Les résultats montrent une transplantation réussie dans les deux sites avec 0% de mortalité (sauf sous forme de fragments manquants) et une certaine croissance sur 200 jours. Les taux de croissance maximaux étaient respectivement de 3,4 cm/mois et 2,0 cm/mois dans la Passe Nord et dans la Grande Vasque. De plus, le temps moyen de cicatrisation totale a été retardé dans la Grande Vasque par rapport aux transplants de la Passe Nord (10 jours). Les différences entre les sites sont probablement liées à des différences dans les paramètres environnementaux. Dans l’ensemble, les résultats prometteurs obtenus avec le protocole simple utilisé dans cette étude encouragent l’utilisation de greffes de corail noir dans d’autres expériences in situ et projets de restauration.

Ces résultats encouragent également à poursuivre les recherches sur l’élevage de ces animaux inscrits dans l’annexe 2 de la convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES), afin de palier aux problèmes de menaces et satisfaire le besoin du marché de squelettes de coraux noirs avec des produits provenant de l’aquaculture respectueuse de l’Environnement.

Lire l’article complet: Mathilde Godefroid, Gildas Georges BoleslasTodinanahary, Philippe Dubois, IgorEeckhaut, NicolasSturaro, GillesLepoint, LucasTerrana (2021) Perspectives on working underwater with black coral nubbins (Cnidaria: Antipatharia): The case of Cirrhipathes anguina (Dana, 1846). Journal of Experimental Marine Biology and Ecology 545 (2021) 151645 (DOI: https://doi.org/10.1016/j.jembe.2021.151645)

Black corals experimental farming overview
Aperçu de l’élevage expérimental de coraux noirs

English

Since 2014, the exploitation of black corals (Tangoaraky) has become an illegal activity in Madagascar (Read more …). But the Fisheries department continue to apprehend the poachers of the sea who risk their lives diving almost unprotected at a depth of up to 80m to harvest wild black corals, often several hundred years old.

Why not breed black corals?

Researchers have discovered that it is possible to aquaculture black corals, despite their slow growth.

Abstract of the research paper

In order to test the feasibility of transplantation of the whip black coral species Cirrhipathes anguina (Dana, 1846)  from Madagascar, transplants were installed on cultivation tables in two sites (the North Pass and the Grande Vasque) characterized by distinct environmental conditions. Following transplantation, the transplants were followed for short-term (20 days) healing capacities and medium-term (200 days) mortality and growth rates. Results show a successful transplantation in both sites with 0% mortality (except in the form of missing fragments) and a certain growth over 200 days. Maximum growth rates were 3.4 cm/month and 2.0 cm/month in the North Pass and in the Grande Vasque, respectively. In addition, mean time to total healing was delayed in the Grande Vasque compared to the transplants in the North Pass (10 days). Differences between sites are likely to be related to differences in environmental parameters. Altogether, the promising results obtained with the easy protocol used in this study encourage the use of black coral transplants in further in situ experiments and restoration projects.

These results also encourage further research on the breeding of these organisms listed in Annex 2 of the Convention on International Trade in Endangered Species of Wild Fauna and Flora (CITES), in order to overcome the problems of threats and satisfy the market need for black coral skeletons with products from environmentally friendly aquaculture.

 

Read the full article: Mathilde Godefroid, Gildas Georges BoleslasTodinanahary, Philippe Dubois, IgorEeckhaut, NicolasSturaro, GillesLepoint, LucasTerrana (2021) Perspectives on working underwater with black coral nubbins (Cnidaria: Antipatharia): The case of Cirrhipathes anguina (Dana, 1846). Journal of Experimental Marine Biology and Ecology 545 (2021) 151645 (DOI: https://doi.org/10.1016/j.jembe.2021.151645)

 

Corals and black corals: check out these 2 new articles published

October 6, 2021 Comments Off on Corals and black corals: check out these 2 new articles published By administrateur

Check out these two new articles published on corals and black corals … Enjoy reading

Découvrez ces deux nouveaux articles publiés sur les coraux et les coraux noirs … Bonne lecture

Article 1

“Spatial Patterns of Coral Community Structure in the Toliara Region of Southwest Madagascar and Implications for Conservation and Management”

Cite the article: Botosoamananto RL, Todinanahary G, Razakandrainy A, Randrianarivo M, Penin L, Adjeroud M. Spatial Patterns of Coral Community Structure in the Toliara Region of Southwest Madagascar and Implications for Conservation and Management. Diversity. 2021; 13(10):486. https://doi.org/10.3390/d13100486 (Download PDF)
Received: 30 August 2021 / Revised: 26 September 2021 / Accepted: 2 October 2021 / Published: 5 October 2021

Abstract

The Great Reef of Toliara, on the southwestern coast of Madagascar, has been documented as harbouring flourishing reef communities in the 1960s, but has since been affected by various threats, causing a coral decline last reported in 2008. In 2017, we examined the spatial heterogeneity in coral community structure in the region of Toliara. Coral assemblages were characterized by a marked spatial variability, with significant variation for most of the descriptors among the three major habitats and also among stations within habitats. We recorded high coral cover, with values >40% at six of the 10 stations, which was associated with high abundance of coral colonies. We also documented the return to an Acropora-dominated coral assemblage. While these positive results suggest a recent return to healthier coral assemblages, they must be tempered, as the diversity that we recorded was lower than in the 1960s. Moreover, we found a high cover of algae at several stations, suggesting that the ecosystem is likely close to the tipping point toward a phase shift. Finally, the population size-structure of major coral taxa was positively skewed, with few large colonies to ensure the replenishment of local populations. The marked spatial variation suggests that marine protected areas should integrate a sufficiently large area to capture the scale of this spatial heterogeneity.
Keywords: coral reefs; scleractinian corals; community structure; spatial variability; Madagascar

Article 2

Ecomechanics of black corals (Cnidaria: Anthozoa: Hexacorallia: Antipatharia): A comparative approach

First published: 05 October 2021 https://doi.org/10.1111/ivb.12347 (Read the article here)
Abstract
Mechanical properties of the skeleton of four antipatharians (the whip species Cirrhipathes anguina and Stichopathes cf. maldivensis, and the branched species Cupressopathes abies and Cupressopathes cf. pumila) living in shallow waters off the southwestern coast of Madagascar were investigated using a three-point bending test. The Young’s modulus did not differ according to species but was significantly higher in the distal segment of colonies, compared with the basal and median segments. By contrast, the flexural stiffness was significantly higher in whip species compared with branched ones, and in the whip species, flexural stiffness was higher in the basal segment compared with the other two segments, an observation consistent with a specific adaptation of the species to a strong current environment. Although both species cohabit identical flow conditions, whip species are able to maintain their stalk in vertical position, whereas branched species can readily bend over. This suggests that the specific flexural stiffness is linked to contrasting feeding strategies of species with different morphologies in a similar strong current environment.

,

AVIS DE CONCOURS pour admission à la formation LICENCE en SCIENCES MARINE ET HALIEUTIQUE

September 22, 2021 Comments Off on AVIS DE CONCOURS pour admission à la formation LICENCE en SCIENCES MARINE ET HALIEUTIQUE By administrateur

Vous êtes passionné de la Mer, de l’Environnement ? Vous voulez travailler dans le domaine de la conservation et de l’exploitation des produits de mer ?

Cette formation est pour vous !

DEBOUCHES POTENTIELS

Entrepreneur dans le domaine marin et halieutique; Technicien de pêche ou des fermes aquacoles ou d’écloserie; Responsable qualité, Responsable d’aquarium, Technicien de laboratoire d’analyse microbiologique; Socio-organisateur en environnement ; Guide touristique marin, Responsable de promotion touristique, Agent de développement local, Agent de conservation de la flore et faune marines, Technicien des aires protégées marines, Responsable Environnement dans une entreprise.

Concours ouvert aux bacheliers scientifiques série C et D Année 2021

Date de concours : Vendredi 15 Octobre 2021, appel à 7h, début de l’épreuve 7h30

Centres d’examen: Antananarivo, Fianarantsoa, Toliara.

Rentrée: Novembre 2021

Epreuves à concourir :

  • Mathématique (7h 30 – 9h 30)
  • Sciences de la Vie et de la Terre (10h – 11h 30)
  • Français (14h – 16h)
  • Culture générale (16h 15 – 17h 45)

Pièces à fournir :

  • Photocopie certifiée du diplôme Baccalauréat (ou toute autre preuve de réussite aux examens de Baccalauréat)
  • Curriculum vitae avec photo d’identité récente et contact rapide
  • Un (01) bulletin de naissance moins de 3 mois
  • Une (01) lettre de motivation en précisant votre lieu de concours
  • Frais de concours d’un montant de 40 000 Ariary (80 000Ar pour les étrangers) à régulariser par mandat postal au nom de M. Le Directeur de l’IH.SM – BP 141, ou par versement à la BNI Toliara au compte DPU Mer et Littoral N°: 41 437 510 7 020 000

Date limite de réception de dossier : 14 Octobre 2021

Les dossiers peuvent-être envoyés par e-mail à vololonavalona.ravelo1125[at]gmail.com, copie à lantoasinoro[at]hotmail.com

Pour plus d’info : 034 68 515 65 032 04 769 31

Voir l’aAvis en version PDF ici

Avis de concours d’entrée en L1 à l’IH.SM

A la recherche des … polluants en plastiques dans l’environnement marin

September 14, 2021 Comments Off on A la recherche des … polluants en plastiques dans l’environnement marin By administrateur

English below

Des jeunes scientifiques se sont engagés comme bénévoles pour participer à une recherche sur la pollution en plastique. Leur mission était d’échantillonner les débris dans les écosystèmes côtiers et marins du sud-ouest de Madagascar dans le cadre d’une recherche en thèse inclus dans le projet « Bioplastique et algoculture villageoise ».

En référence à des guides de suivi disponibles, la caractérisation des macro-débris dans la mangrove, sur la plage et au niveau de la zone des herbiers de phanérogames (en surface d’eau de mer et au niveau du fond) a été réalisé à Sarodrano, au sud de la ville de Toliara, à Andrevo, au nord de la ville de Toliara, et à Toliara même.

Rien que pour les écosystèmes tels que la mangrove et la plage, environ 24 400m2 de terrain a été nettoyé lors du premier jour de suivi (pré-collecte ou standing stock survey) en cette saison fraiche. En parallèle, une étude de la provenance de ces débris a été initiée via un audit des étiquettes ou « brand audit ». Le suivi sera poursuivi en saison chaude.

Les méso- et microplastiques ont été échantillonnés selon les protocoles de prélèvements au niveau des substrats et en surface d’eau de mer. Pour cette saison fraiche, 52 500g de sédiments ont été prélevés au niveau des substrats de la mangrove, plage et zone des herbiers de Sarodrano, Andrevo et Toliara. L’extraction et la caractérisation des meso- et microplastiques contenus dans les sédiments prélevés et dans les eaux filtres (en surface d’eau de mer) sont en cours.

Le suivi n’a pas échappé à des difficultés mais les équipes ont su surmonter cela en n’hésitant pas à proposer des suggestions plus adéquates pour chaque espace et temps.

Mahavelo bevata !

Bravo à toutes les équipes, vous avez assuré !

In search of … plastic pollutants in the Marine Environment

Young scientists volunteered to participate in a research project on plastic pollution. Their mission was to sample litters in the coastal and marine ecosystems of the southwestern Madagascar as part of a thesis research included in the project “Bioplastique et algoculture villageoise“.

With reference to available monitoring guides, the characterization of macro litters in the mangrove, beach and seagrass bed areas (at the surface of seawater and at the seafloor) was carried out in Sarodrano, south of Toliara, in Andrevo, north of Toliara, and in Toliara itself.

For the mangrove and the beach alone, approximately 24,400m2 of area was cleaned on the first day of the monitoring (standing stock survey) during this dry-cool season. At the same time, a study of the litter origin was initiated with a brand audit. The monitoring will be continued in the wet-warm season.

Meso- and micro-plastics were sampled according to the sampling protocols at the level of the substrates and at the surface of the sea water. For this cool season, 52,500g of sediments were collected at the level of the substrates of the mangrove, the shoreline and the seagrass bed of Sarodrano, Andrevo and Toliara. The extraction and characterization of meso- and microplastics contained in the collected sediments and in the filter waters (on the surface of sea water) are in progress.

The monitoring has not escaped difficulties but the teams have overcome this and proposed adequate way to conduct the activities for each space and time.

Mahavelo bevata!

Well done to all the teams, you have ensured!

New published article on the “First evaluation of coral recruitment in Madagascar”

August 30, 2021 Comments Off on New published article on the “First evaluation of coral recruitment in Madagascar” By administrateur

Des chercheurs de l’IH.SM, avec leurs partenaires, ont évalué la distribution des larves et le recrutement des coraux constructeurs de récifs dans la région sud-ouest de Madagascar. Cette étude réalisée entre octobre 2013 et Septembre 2014 constitue la première du genre dans le pays et a ouvert la voie à de multitudes d’investigations concernant la dynamique des assemblages des coraux et la capacité de résilience des récifs coralliens à Madagascar.

Lire l’article ici

Résumé

Les auteurs de l’article ont commencé par un suivi hebdomadaire de la présence de larves de corail (planula) dans le plancton, suivi d’une évaluation mensuelle des recrues (des bébés corail de moins de 1 an) et une estimation du taux de recrutement des juvéniles (1 <Juveniles <2 ans). Les larves de coraux ont été observé dans le plancton 9 mois sur 12. Leur abondance a été plus élevée au début de la saison chaude et humide et des pics de densité ont été observé en Novembre et Décembre suggérant que la plupart des coraux libèrent leurs œufs fécondés quelques jours ou quelques semaines avant cette période. Le taux de recrutement observée dans le sud-ouest de Madagascar était élevé est comparable à d’autres régions du monde avec plus ou moins 100 recrues par mètre carré sur le site ou le recrutement est le plus élevé. Il varie aussi selon les saisons.

Nous avons observé des pics de recrutement entre Octobre et Décembre. Nous avons également observé une différence significative entre l’abondance des recrues et celle des juvéniles. Les résultats de l’évaluation de l’abondance des juvéniles ont révélé des taux élevés (> 10 juvéniles de m-2) par rapport à d’autres régions et au seuil théoriques, mais il a également permis de relever une forte mortalité des recrues.

Les résultats de cette étude suggèrent que malgré la dégradation sans précédente des récifs coralliens, particulièrement ceux du Grand récif de Toliara, l’observation d’un recrutement naturel avec un taux élevé est un bon signe et pourrait favoriser une résilience des assemblages coralliens, bien que plusieurs facteurs post-recrutement puissent induire une mortalité importante des recrues et des juvéniles de corail.

Les chercheurs de l’IH.SM avec leur partenaire de par le monde continue de travailler sur le sujet afin d’approfondir la connaissance sur la reproduction et la dynamique des assemblages de coraux à Madagascar.

Photographs of scleractinian at the different development stages

Abstract

The distribution of larvae and recruitment of scleractinians in the southwest region of Madagascar were evaluated for the first time between October 2013 and September 2014 at 3 sites. The presence of coral larvae (planulae) was monitored through weekly sampling using a plankton net and the recruitment rate evaluated by monthly sampling of the newly settled corals (<1 year stage) on recruitment tiles and by a monitoring of the recruitment of juveniles (1< Juveniles < 2 years) using the quadrat method. Planulae were present in the plankton for 9 months during the survey.

The recorded mean annual density of planula varied from 0.43 ± 0.41 larvae m-3 to 3.23 ± 5.72 larvae m-3 depending on site, with a peak in larval density towards the end of November and the beginning of December. The variability in the occurrence of planula is very high and implied that the density observed in the year does not present a significant difference between the sites (pKW=0.33). The average density of total recruits was 620.13 ± 621.30 recruits m-2, 40.28 ± 50.97 recruits m-2 and 36.34 ± 33.82 recruits m-2, respectively at the sites of Nosy Tafara, Grande Vasque and Rose Garden. Seasonal distribution of coral recruitment was different between the sites. The mean annual density of newly settled recruits (< 1 month stage) was significantly higher at Nosy Tafara with 94.91±101.08 recruits m-2 compared to Grande Vasque and Rose Garden with 18.75±34.32 recruits m-2 and 11.57±18.47 recruits m-2 (pKW<0.001), respectively.

The highest density of newly settled recruits was observed between October to December. Higher density of recruits was also observed in March at Nosy Tafara and in May at all three sites. Results of juvenile monitoring showed high rates (> 10 juveniles m-2) compared to other regions and the threshold, but it revealed high mortality among recruits. Coral recruitment in the southwest region of Madagascar was found to be high and could result in increased resilience of the coral reef assemblages.

Download the full article here (DOI: 10.4314/wiojms.v20i1.5)

Todinanahary GGB, HasintantelyN, Eeckhaut I, Lavitra T (2021) First evaluation of coral recruitment in Madagascar. Western Indian Ocean Journal of Marine Science, 20(1):47-62

 

Offre d’emploi – Assistant(e)s de Recherche

August 28, 2021 Comments Off on Offre d’emploi – Assistant(e)s de Recherche By Jaonalison Henintsoa

Offre d’emploi : Deux assistant(e)s de recherche

 

 Poste basé à                                     : Belaza (au sud de Toliara)

Contrat                                              : à temps plein à durée déterminée (10 mois)

Démarrage prévue                           : 15 septembre 2021

Rémunération                                  : compétitive

 

Dans le cadre d’un projet conjoint entre l’IH.SM, KMFRI (Kenya), OCEA Consult et IRD (France), Université de Liège et KU Leuven (Belgique), et CNR-IAS (Italie) qui est financé par le programme MASMA de WIOMSA, l’IH.SM recrute deux assistants de recherche pour une durée de 10 mois.

 

Responsabilités :

Sous la supervision du coordinateur scientifique du projet ainsi que du doctorant concerné, ces assistants de recherche assureront le bon déroulement des activités de recherche relatives au pré-grossissement et grossissement des « Sigan cordonniers » à Belaza, telles que :

  • Opérationnalisation et maintenance des structures d’élevages
  • Approvisionnement en eau et suivi des paramètres physico-chimiques
  • Production et distribution des aliments
  • Suivi de la croissance des cheptels
  • Enregistrement des données obtenues

 

Profil recherché :

  •  Malagasy
  • Ayant au minimum un bac+2 en Sciences Marines ou équivalent
  • Ayant des connaissances de base en aquaculture
  • Etre dynamique et apte à travailler en équipe
  • Etre capable de passer un long séjour dans une zone reculée

 

Candidature :

 Dossiers de candidature composés de CV, Lettre de motivation, et Prétention salariale à envoyer au plus tard le 10 septembre 2021 (avec la mention « Recrutement – Assistants de Recherche ») à jamal.mahafina@ihsm.mg et mahafinaj@yahoo.fr, copie à dasminamich@yahoo.fr et henitsoa.jaonalison@gmail.com. Seuls les candidats sélectionnés seront contactés.

 

Cliquez ici pour télécharger l’offre en format pdf.