Black coral farming: the potential is real / Elevage de corail noir : le potentiel est réel

Black coral farming: the potential is real / Elevage de corail noir : le potentiel est réel

October 12, 2021 Comments Off on Black coral farming: the potential is real / Elevage de corail noir : le potentiel est réel By administrateur

Depuis 2014, l’exploitation de coraux noirs (Tangoaraky) est devenue une activité illicite à Madagascar (En savoir …). Mais les services de pêche continuent à appréhender les braconiers de la mer qui risquent leur vie en plongée quasiment sans protection à une profondeur qui va jusqu’à 80m pour recolter des coraux noirs sauvages, souvent agés de plusieurs centaines d’années.

Pourquoi ne pas élever des coraux noirs ?

Des chercheurs ont découvert qu’il est possible de faire l’aquaculture des coraux noirs, malgré leur croissance lente.

Résumé de la publication

Afin de tester la faisabilité de la transplantation de l’espèce de corail noir fouet Cirrhipathes anguina (Dana, 1846) de Madagascar, des transplants ont été installés sur des tables de culture dans deux sites (la passe Nord et la Grande Vasque du Grand Récif de Toliara) caractérisés par des conditions environnementales distinctes. Après la transplantation, les greffons ont été suivis pour les capacités de cicatrisation à court terme (20 jours) et les taux de mortalité et de croissance à moyen terme (200 jours). Les résultats montrent une transplantation réussie dans les deux sites avec 0% de mortalité (sauf sous forme de fragments manquants) et une certaine croissance sur 200 jours. Les taux de croissance maximaux étaient respectivement de 3,4 cm/mois et 2,0 cm/mois dans la Passe Nord et dans la Grande Vasque. De plus, le temps moyen de cicatrisation totale a été retardé dans la Grande Vasque par rapport aux transplants de la Passe Nord (10 jours). Les différences entre les sites sont probablement liées à des différences dans les paramètres environnementaux. Dans l’ensemble, les résultats prometteurs obtenus avec le protocole simple utilisé dans cette étude encouragent l’utilisation de greffes de corail noir dans d’autres expériences in situ et projets de restauration.

Ces résultats encouragent également à poursuivre les recherches sur l’élevage de ces animaux inscrits dans l’annexe 2 de la convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES), afin de palier aux problèmes de menaces et satisfaire le besoin du marché de squelettes de coraux noirs avec des produits provenant de l’aquaculture respectueuse de l’Environnement.

Lire l’article complet: Mathilde Godefroid, Gildas Georges BoleslasTodinanahary, Philippe Dubois, IgorEeckhaut, NicolasSturaro, GillesLepoint, LucasTerrana (2021) Perspectives on working underwater with black coral nubbins (Cnidaria: Antipatharia): The case of Cirrhipathes anguina (Dana, 1846). Journal of Experimental Marine Biology and Ecology 545 (2021) 151645 (DOI: https://doi.org/10.1016/j.jembe.2021.151645)

Black corals experimental farming overview
Aperçu de l’élevage expérimental de coraux noirs

English

Since 2014, the exploitation of black corals (Tangoaraky) has become an illegal activity in Madagascar (Read more …). But the Fisheries department continue to apprehend the poachers of the sea who risk their lives diving almost unprotected at a depth of up to 80m to harvest wild black corals, often several hundred years old.

Why not breed black corals?

Researchers have discovered that it is possible to aquaculture black corals, despite their slow growth.

Abstract of the research paper

In order to test the feasibility of transplantation of the whip black coral species Cirrhipathes anguina (Dana, 1846)  from Madagascar, transplants were installed on cultivation tables in two sites (the North Pass and the Grande Vasque) characterized by distinct environmental conditions. Following transplantation, the transplants were followed for short-term (20 days) healing capacities and medium-term (200 days) mortality and growth rates. Results show a successful transplantation in both sites with 0% mortality (except in the form of missing fragments) and a certain growth over 200 days. Maximum growth rates were 3.4 cm/month and 2.0 cm/month in the North Pass and in the Grande Vasque, respectively. In addition, mean time to total healing was delayed in the Grande Vasque compared to the transplants in the North Pass (10 days). Differences between sites are likely to be related to differences in environmental parameters. Altogether, the promising results obtained with the easy protocol used in this study encourage the use of black coral transplants in further in situ experiments and restoration projects.

These results also encourage further research on the breeding of these organisms listed in Annex 2 of the Convention on International Trade in Endangered Species of Wild Fauna and Flora (CITES), in order to overcome the problems of threats and satisfy the market need for black coral skeletons with products from environmentally friendly aquaculture.

 

Read the full article: Mathilde Godefroid, Gildas Georges BoleslasTodinanahary, Philippe Dubois, IgorEeckhaut, NicolasSturaro, GillesLepoint, LucasTerrana (2021) Perspectives on working underwater with black coral nubbins (Cnidaria: Antipatharia): The case of Cirrhipathes anguina (Dana, 1846). Journal of Experimental Marine Biology and Ecology 545 (2021) 151645 (DOI: https://doi.org/10.1016/j.jembe.2021.151645)

 

Comments are closed