Author Archive administrateur

Actu: Bioplastique et algues / News: Bioplastic and seaweed

July 16, 2021 Comments Off on Actu: Bioplastique et algues / News: Bioplastic and seaweed By administrateur

English version below

Fabriquer du plastique biodégradable à partir des algues marines cultivées par des villageois. Où en est-on ?

Un partenariat multipartite pour la recherche et développement

Afin de lutter contre la pollution environnementale et de valoriser les algues marines cultivées par les communautés côtières, le projet de recherche intitulé “Bioplastique et algoculture villageoise” a été initié depuis janvier 2020 grâce au partenariat Nord-Sud entre l’Institut Halieutique et des Sciences Marines de l’Université de Toliara, l’Université d’Antananarivo, les Universités belges de Mons et de Liège, avec le financement de l’Académie de Recherche et d’Enseignement Supérieur de Belgique (ARES-Belgique) et la participation d’autres partenaires privés (Ocean Farmers) et ONG (Entraide et Fraternité).

Le projet a pour objectif d’évaluer et de tester, à l’échelle d’une unité-pilote sur Madagascar, le potentiel économique, social et environnemental d’une activité innovante portant sur la confection de bioplastiques, en particulier des sacs et des films dégradables, confectionnés à partir des deux algues aquacultivées, la Cottonii et la Spinosum.

Les premiers essais sont-ils concluants ?

Afin de discuter de l’avancement et de la gestion globale des activités du projet et particulièrement des activités de recherche proprement dites, une réunion entre les partenaires parties prenantes, les scientifiques (promoteurs, encadrants et étudiants) et les responsables administratifs a été réalisée le 14 juillet 2021. La réunion s’est basée sur l’évolution des travaux de recherche réalisés par les Doctorants recrutés dans le cadre du projet.

Une réunion virtuelle entre les partenaires

Les trois doctorants ont fait une brève présentation de leurs travaux de recherche effectués pour montrer ce qu’ils ont accomplis et les perspectives pour la deuxième année. Maka Dimbinaina Olivier, Doctorant en Sciences Chimiques a partagé ses premiers résultats portant sur la fabrication de bioplastiques à partir des algues marines Kappaphycus alvarezii (Cottonii) et Euchema denticulatum (Spinosum) venant des villages côtiers. A partir de son premier essai, il a démontré la possibilité de formuler des films à partir d’algues marines brutes et envisage d’améliorer les films avec une partie des composants des algues marines.

Raharinaivo Lovasoa Rina, Doctorante en Sciences Biochimiques a quant à elle, partagé ses activités concernant l’étude de la biodégradation des bioplastiques biosourcés associée à la caractérisation des déchets marins, particulièrement les macro- et micro-plastiques. Elle évaluera entre autres l’impact de ces déchets sur le fonctionnement des écosystèmes marins critiques tels que la mangrove et les herbiers de phanérogames.

Rabearison Mihary Isandratana, Doctorant en Sciences Economiques a exposé ses axes de recherches sur les stratégies d’exploitation du bioplastique algosourcé en mettant en exergue la création d’une nouvelle chaîne de valeur dans une logique de développement durable dans le but de dégager les potentialités socio-économiques et les pertinences environnementales du projet.

Pour le développement durable …

Un projet pour le développement axé sur 3 thèmes de Doctorat

Malgré la situation pandémique qui perturbe notamment les déplacements des chercheurs, les travaux de recherches avancent pas à pas. Par ailleurs, les partenaires privés et ONGs ont réaffirmé leur volonté d’aider à la poursuite des objectifs des projets de recherche.  Les promoteurs ainsi que les encadrants n’ont pas manqué de rappeler la nécessité de travailler davantage sur la complémentarité et la convergence des travaux de thèse afin d’assurer la durabilité des produits qui seront développés et contribuer à atteindre les objectifs du développement durable.

Pour atteindre les ODD / Meeting the SDGs

 

Produce biodegradable plastic from seaweed cultivated by villagers. Where we are?

A multi-stakeholder partnership for research and development

To fight against the environmental pollution and to valorize seaweeds cultivated by coastal communities, the research project entitled “Bioplastique et algoculture villagoise” has been initiated since January 2020, dealt by a North-South partnership between Institut Halieutique et des Sciences Marines (IH.SM) of the University of Toliara and the University of Antananarivo, the Belgian Universities of Mons and Liège. The project is funded by the Belgium Academy of Higher Education and Research (ARES). the technical contribution Private partners (Ocean Farmers) and NGOs (Entraide et Fraternité) provide the technical support.

The project aims to evaluate and test, at the scale of a pilot unit in Madagascar, the economic, social and environmental potential of an innovative activity, which produces seaweed-based bioplastics. The project plans to produce biodegradable bags and films using mainly two seaweeds namely “Cottonii” and “Spinosum”.

Are the first tests conclusive?

In order to discuss the progress and overall management of the project activities and particularly the research activities themselves, a meeting between the stakeholders, the scientists (senior scientists and PhD students) and the administrative staff was held on July 14th, 2021. The meeting focused on the progress of the research work carried out by the PhD students recruited within the project.

The three PhD students briefly presented their research work to show their accomplishments and the perspectives for the second year. Maka Dimbinaina Olivier, PhD student in Chemical Sciences shared his first results on the creation of bioplastics from the seaweeds Kappaphycus alvarezii (Cottonii) and Euchema denticulatum (Spinosum) from the coastal villages. From his first experiments, he demonstrated the possibility of formulating films from blend seaweed and plans to improve the films with the seaweed components.

Raharinaivo Lovasoa Rina, PhD student in Biochemical Sciences shared her activities regarding the study of biodegradation of biosourced plastics associated with the characterization of marine litters, especially macro- and microplastics. She will be assessing the impacts of those litters on the critical marine ecosystems (mangroves and phanerogam beds).

Rabearison Mihary Isandratana, PhD student in Economics presented his line of research throughout a triple bottom line approach on how to combine economic profitability, social impacts and environmental benefits of the project while creating a new sustainable value chain.

For sustainable development …

Although the effects of the pandemic that delays the researchers‘ travel, the research is leading onto a good path. Moreover, private partners and NGOs have reaffirmed their motivation to assist to the continuation of research project and excited to by the promising preliminary results. Besides, the senior scientists reminded the significance of the complementarity of the students’ theses and their convergence within the research project in order to ensure the sustainability of the products that will be developed and contribute to achieving the sustainable development goals.

Par/By Rina Raharinavo, Olivier Maka et Mihary Rabearisoa

L’IH.SM sera présent au symposium international pour le récif corallien

July 6, 2021 Comments Off on L’IH.SM sera présent au symposium international pour le récif corallien By administrateur

English below

ICRS 2021

Tous les deux ou trois ans, la société internationale pour les récifs coralliens (ICRS) organise un symposium scientifique qui porte aussi son nom. Le symposium international sur le récif corallien est la plus importante manifestation scientifique regroupant des milliers de chercheurs et d’acteurs travaillant sur les récifs coralliens et leur gestion, à travers le monde. Cette année, le symposium est organisé par l’Université de Bremen, Allemagne et sera totalement virtuel en raison de la situation pandémique.

2 présentations, par l’équipe CORRECT

A travers deux présentations, l’IH.SM, Madagascar sera présente à ce symposium. Ces présentations portent sur les travaux de l’équipe de recherche, d’enseignement et de conservation des récifs coralliens (CORRECT).

La première, une présentation sous forme de Poster aura lieu le 20 juillet 2021 à partir de 19:30, heure de Madagascar (soit 16:30 temps universel). Intitulé «Water volume, dissolved oxygen concentration and light irradiance influence the resistance of Seriatopora hystrix to transportation in small volume», cette présentation porte sur l’amélioration du transport des coraux vivants (les boutures) qui est l’une des contraintes les plus importantes dans le commerce de ces animaux. Actuellement, ils doivent être transportés par voie aérienne, et de préférence en moins de 20 heures en utilisant de l’oxygène concentré, sinon, la mortalité des coraux après le transport augmente considérablement. Cette recherche a démontré que l’ajout d’éclairage LED dans la boîte de transport permet de maintenir les conditions de transport viables pour les coraux vivants jusqu’à 72h avec l’utilisation de l’air normal.

Poster presentation

La deuxième présentation, sous forme orale, intitulée “Community-based innovative and productive artificial habitats for coral reef and coastal community resilience in developing island states”, porte sur l’utilisation et la promotion d’habitats artificiels innovants, productifs et accessibles aux villageois pour la résilience des récifs coralliens et des communautés côtières dans les États insulaires en développement. Elle aura lieu le 23 Juillet 2021, de 12:30 à 12:45, heure de Madagascar, soit 09:30 à 09:45 temps universel.

Dans les pays insulaires en développement comme Madagascar, des activités alternatives telles que l’aquaculture villageoise et l’écotourisme sont développées, ainsi que des programmes visant à soutenir la gestion de la pêche à petite échelle. Plusieurs acteurs, dont des ONGs et les companies privés soutiennent les associations communautaires pour la gestion des écosystèmes et des ressources marines et côtières. Ils utilisent souvent un système de gestion similaire mais différent. Leurs objectifs et leur approche dépendent généralement des directives et des exigences relatives au financement. Bien que la collaboration soit communément admise et observée, les projets sont pour la plupart initiés séparément. La synergie est difficile à observer et conduit généralement à un résultat assez décevant quand on se rend compte des moyens mis à disposition et du travail accompli par chaque acteur.

A travers les résultats de notre analyse, nous proposons un partenariat légalisé, avec une relation contractuelle impliquant une coopération étroite entre deux ou plusieurs institutions parties prenantes ayant à la fois des missions communes et des responsabilités définies. Cela conduira à une coopération synergique, permettra des activités imbriquées et assurera une utilisation efficace des ressources humaines et financières de chaque partie. Les récifs coralliens et les communautés côtières n’en sortiront que gagnants et leur résilience renforcée.

Oral presentation

A bientôt, au symposium

ICRS 2021

Every two or three years, the International Society for Coral Reefs (ICRS) organizes a scientific symposium which also bears its name. The International Coral Reef Symposium is the most important scientific event bringing together thousands of researchers and actors working on coral reefs and their management, across the world. This year the symposium is organized at the University of Bremen, Germany and will be completely virtual due the pandemic situation.

Two presentations by the Coral Reef Research Education and Conservation Team

Through two presentations, IH.SM and Madagascar will be present at this symposium. These presentations focus on the work of the Coral Reef Research, Education and Conservation team (CORRECT).

The first, a Poster presentation, will take place on July 20, 2021 from 7:30 p.m. Madagasacar time (i.e. 4:30 p.m. universal time). The presentation untitled “Water volume, dissolved oxygen concentration and light irradiance influence the resistance of Seriatopora hystrix to transportation in small volume” is about improving the transport of live coral fragments, which is one of the most important constraints in their trade. Currently, they have to be transported by airplane, and preferably in less than 20 hours using concentrated oxygen, otherwise coral mortality after transport increases drastically. This research has shown that adding LED lighting to the transport box helps maintain viable transport conditions for live corals for up to 72 hours with the use of normal air.

The second presentation, in oral form, focuses on the “Community-based innovative and productive artificial habitats for coral reef and coastal community resilience in developing island states”. It will take place on July 23, 2021, from 12:30 p.m. to 12:45 p.m. Madagascar time, or 9:30 a.m. to 9:45 a.m. universal time.

In developing island states like Madagascar, alternative activities such as community-based aquaculture and ecotourism are being developed, as well as programs to support small-scale fisheries management. Several actors, including NGOs, private companies support community associations for the management of ecosystems and marine and coastal resources. They often use a similar but different management system and their objectives and approach generally depend on funding requirements. Although collaboration is commonly admitted and observed, projects are mostly initiated separately. Synergy is difficult to observe and generally leads to a rather disappointing result when one realizes the means made available and the work accomplished by each actor.

Through the results of our analysis, we suggest a legal partnership, with contractual relationship involving close cooperation between two or more stakeholder institutions having specified and joint missions and responsibilities at the same time. That will lead to a synergistic cooperation, allow interlocking activities and ensure efficient use of human and financial resources of each party. The coral reefs and coastal communities will only come out winners and their resilience boosted.

Rakotomahazo et al., 2021

June 28, 2021 Comments Off on Rakotomahazo et al., 2021 By administrateur

Title: Community Perceptions of a Payment for Ecosystem Services Project in Southwest Madagascar: A Preliminary Study.

Journal: Land (2021) 10: 597

Authors: Rakotomahazo C, Razanoelisoa J, Ranivoarivelo NL, Todinanahary GGT, Ranaivoson E, Remanevy ME, Ravaoarinorotsihoarana LA and Lavitra T

Abstract. Despite the popularity of Payment for Ecosystem Services (PES) schemes as a new paradigm to enhance conservation of natural resources, evidence of their benefits to people and nature is often illustrated from desk-based reviews, but rarely investigated from the local sites where they have been implemented. We investigated local perceptions of a PES scheme implemented in the Baie des Assassin’s mangroves of southwest Madagascar with particular focus on its perceived future effects. To meet our goal, we first collated socioeconomic and mangrove ecological information through extensive literature research, and key informant interviews with 35 peoples within the
10 villages surrounding the bay to be used as reference conditions. Following this, a workshop with 32 participants from local communities was conducted, using participatory scenario planning to predict the effects of the PES project, and to identify concerns surrounding its implementation. Local communities perceived the PES scheme as a potentially valuable approach for the sustainable management of their mangroves, and perceived that it would address major socioeconomic issues and mangrove management problems in the bay as a result of the carbon offsetting from their mangroves. We conclude that to achieve acceptance and good governance of a PES project by local communities, needs and concerns surrounding the implementation of the PES project need be addressed.

Keywords: mangroves; biodiversity; ecosystem services; scenario planning; Baie des Assassins

Download PDF

APPEL A CANDIDATURES : formation en suivi scientifique des récifs, mangroves, herbiers marins et suivi des pêcheries

May 7, 2021 Comments Off on APPEL A CANDIDATURES : formation en suivi scientifique des récifs, mangroves, herbiers marins et suivi des pêcheries By administrateur

Pour la troisième fois, l’IH.SM fait appel aux étudiants intéressés pour la formation en suivi scientifique des récifs, mangroves, herbiers marins et suivi des pêcheries

Profil requis : 12 personnes (Homme ou Femme):

  • ayant terminé le Master 1 en Sciences Biologiques, Sciences Marines, Sciences de l’Environnement et/ou équivalent.
  • savoir bien nager ; la possession d’une carte de plongée est un atout ;
  • ayant d’excellentes capacités physiques, motivés, sérieux, disponible pendant 6mois,

Conditions de formation

  • Durée de formation : 6mois ferme dont 3 mois d’ET, ED et EP et 3mois de stage pratique sur le terrain sanctionné par la rédaction d’un rapport de stage
  • Pas de prise en charge des apprenants (transport, bourse, logement); seules les activités liées à la formation (support pédagogique, sortie en mer pour les études pratiques et les stages) et la duplication des rapports de stage sont prises en charge
  • Frais d’inscription d’un montant de 90 000 ariary et de l’assurance de 3 000 ariary à la charge de chaque apprenant
  • Assiduité obligatoire durant la formation (désistement en cours de formation sanctionné par le remboursement des frais de formation)

Période de formation (6 mois) : 06 Septembre 2021 à Février 2022

6 Modules à dispenser : Suivi des récifs coralliens ; Suivi des Mangroves ; Suivi des Herbiers marins ; Suivi de production des Pêches ; Système d’Information Géographique (ou SIG) et Plongée sous-marine

Dossier à fournir

  • Lettre de motivation adressée au Chef de Mention en Sciences Marines et Halieutiques
  • Copie légalisée du diplôme ou attestation du Master 1
  • Un CV détaillé avec une photo d’identité récente et des contacts en téléphone et en adresse en mail
  • Une lettre d’engagement à légaliser à la mairie mentionnant votre assiduité à poursuivre la formation jusqu’à terme

Dossier à envoyer par émail à l’adresse jakynoelisoa@gmail.com et faire une copie à lantoasinoro@hotmail.com au plus tard le 31 Juillet 2021 à 12H00

Pour informations complémentaires, veuillez contacter 032 40 620 59 ; 034 49 781 46 ; 032 04 769 31 ; 034 54 674 59

Télécharger l’appel en version PDF

Encore 12 jeunes formés au suivi écologique des habitats critiques et au suivi de production des pêcheries

April 26, 2021 Comments Off on Encore 12 jeunes formés au suivi écologique des habitats critiques et au suivi de production des pêcheries By administrateur

A titre de l’année 2020, l’IH.SM vient de terminer la formation de 12 jeunes Malagasy au suivi écologique des habitats critiques et au suivi de production des pêcheries.

La formation, d’une durée de six mois par cycle (voir cycle de formation court de l’IH.SM), fait appel aux connaissances théoriques, dirigées et surtout pratiques sur les méthodes de suivis scientifiques des récifs coralliens, des mangroves, des phanérogames marines, des pêcheries ainsi que des enquêtes socio-économiques. Une formation en plongée sous-marine est également dispensée pour pouvoir réaliser ces activités.

Malgré la pandémie de COVID 19 et le retard qui en resulte, l’IH.SM a pu donner aux jeunes sélectionés l’ensemble cours théoriques et pratiques prévus.

Dans l’espoir de reprendre les activités normales dans les semaines à venir, l’équipe de formation de l’Institut remercie tous les intervenants (formateurs, étudiants) pour le dynamisme et le dévouement, et félicite tous les étudiants d’avoir honoré leur engagement.

Félicitations

Résultat de fin de formation SERC 2020

Petite sortie d’un économiste de la bulle financière pour la découverte de la biodiversité marine et la richesse de sa Nation

April 15, 2021 Comments Off on Petite sortie d’un économiste de la bulle financière pour la découverte de la biodiversité marine et la richesse de sa Nation By administrateur

L’économiste de formation, Mihary est sorti de de la bulle financière pour la découverte de la biodiversité marine et la richesse de sa Nation

La mission consistait essentiellement à observer les activités économiques de subsistance des villageois de Salary Nord. La communauté est majoritairement composée de l’Ethnie VEZO qui est traditionnellement “Pêcheur”. La pêche constitue ainsi l’activité principale des villageois. Alternativement, quelques villageois pratiquent l’Algoculture comme Activité Génératrice de Revenus (AGR). Il s’agit d’une filière assez récente mais commence à présent à bien payer pour quelques fermiers qui sont motivés à la culture à en voir par les techniques de production.

Un pêcheur à la ferme d’algue

C’est dans ce contexte que Mihary Rabearison, un Doctorant en Sciences Economiques auprès de l’Université de Mons en collaboration avec l’IHSM, travaille sur la valorisation des algues marines en bioplastiques (biodégradables) tout en estimant leurs potentialités socio-économiques dans le Sud-Ouest de Madagascar, voire pour le pays ainsi que leurs débouchés éventuels sur le marché extérieur.

D’un autre angle, Salary Nord se reconnaît par son paysage unique et la coloration de la mer époustouflante, d’où, sans doute, l’origine de l’appellation de la zone en : << SOARIAKE >>. Sans doute, une amélioration de l’accès routier promouvrait considérablement la zone et permettrait d’exploiter ses potentialités, à n’en dire que le tourisme local.

Le paysage marin dans le coin

Le village des pêcheurs

Pour en profiter pleinement, une visite à Salary Nord doit passer par la cuisine locale et les poissons fumés pour se solder par un baptême de plongée marine chez “Madagascar Diving” avec Fred Lucas. Car après tout, d’un point de vue Keynésien, L’économiste doit être mathématicien, historien, politicien et philosophe. Il doit aborder simultanément l’abstraction et la réalité et étudier le présent à la lumière du passé en vue de l’avenir sans qu’aucun aspect de la nature des institutions ne lui échappe.

Pourquoi pas ajouter en sus, connaître l’environnement marin et découvrir la biodiversité marine.

Toute l’équipe, après la plongée sous-marine

La première fois de Mihary

Recrutement et Formation de techniciens en Aquaculture

April 12, 2021 Comments Off on Recrutement et Formation de techniciens en Aquaculture By administrateur

Société travaillant sur la spiruline, sise à Toliara recrute des technciens en aquaculture.
Le recrutement sera précédé d’une formation de TROIS MOIS rémunérée et suivie d’un contrat de travail d’une durée de DIX ANS selon la capacité du candidat.

Pour plus d’information, contacter 034 05 801 59

Offre de bourse de Doctorat en Sciences Marine et Halieutique

March 22, 2021 Comments Off on Offre de bourse de Doctorat en Sciences Marine et Halieutique By administrateur

Dans le cadre du projet de recherche Belmont Forum, ARMS Restore (“ARMS to reefs: A new tool to restore coral reef biodiversity, fisheries yields, and human health in Madagascar”) financé par SIDA, en partenariat avec le l’Université Harvard (Etats-Unis), l’Institut Beijer de l’Académie Royale des Sciences (Suède), l’Institut Halieutique et des Sciences Marines de l’Université de Toliara, recrute un boursier en doctorat. Le Doctorant ou la Doctorante réalisera sa recherche sur l’écologie récifale, et contribuera à atteindre les objectifs du projet, tels que décrits ci-après.

Objectifs du projet. Les récifs coralliens sont l’un des écosystèmes les plus précieux de la planète et se perdent à un rythme alarmant en raison des activités humaines. La perte de récifs menace des vies humaines sachant qu’ils fournissent de la nourriture, des revenus et la protection du littoral. En réponse, des programmes de restauration des récifs sont mis en œuvre dans le monde entier. Ces programmes sont particulièrement nécessaires à Madagascar où les pêcheries récifales ont décliné, contribuant à une malnutrition généralisée. Notre équipe utilisera un nouvel outil pour construire des écosystèmes récifaux et développer la pêche afin d’améliorer la santé et le bien-être humains.

Les coraux sont au centre de la plupart des projets de restauration car ils construisent les fondations du récif. On oublie souvent que les récifs ont besoin de beaucoup plus d’espèces pour soutenir de grandes populations d’espèces récoltées et assurer des services écosystémiques essentiels. Beaucoup de ces espèces sont difficiles à collecter et à déplacer. Nous pouvons surmonter ce problème en utilisant des structures autonomes de surveillance des récifs (ARMS). En à peine un an, les ARMS sécurisés au fond de la mer accumulent passivement la majeure partie de la biodiversité récifale. Nous ensemencerons la biodiversité des récifs sur des ARMS sur des récifs sains de Madagascar, puis les déplacerons vers des récifs artificiels.

Pour plus d’information sur le projet : https://www.belmontforum.org/projects/arms-to-reefs-a-new-tool-to-restore-coral-reef-biodiversity-fisheries-yields-and-human-health-in-madagascar/

Thèmes de recherche : Ecologie récifale. Le sujet exact de la thèse sera défini avec les promoteurs.

Profil recherché

  • Homme ou femme
  • Diplôme de Master 2 ou DEA en Sciences, en Océanologie Appliquée, ou équivalent
  • Maîtrise du français et de l’anglais
  • Proactif(ve) et dynamique, apte à de fréquents déplacements en brousse et à l’étranger
  • Capacité de travail en équipe

Doctorat basé à Toliara ǀ Date limite de dépôt de dossier : 12 Avril 2021 ǀ Démarrage : 01 Juin 2021

Candidature

Le dossier de candidature, composé de CV actualisé, d’une lettre de motivation et d’une copie du diplôme le plus élevé doit être envoyé, par e-mail à lantoasinoro[at]hotmail.com copie à gildas.todinanahary[at]gmail.com avant le 12 Avril 2021 à midi. Seuls les candidats sélectionnés seront contactés.

Télécharger la version PDF de l’appel ici

Crown-of-thorns starfish, the forgotten predator of corals

March 16, 2021 Comments Off on Crown-of-thorns starfish, the forgotten predator of corals By administrateur

Four months have passed since we immersed 800 artificial devices with coral fragments in the village of Sarodrano.

From 8 to 11th of March, we were back to the field to assess how effective the devices were. They already attracted so many fishes (see the video). Seaweeds are also growing on them.
Now, the problem is this crown-of-thorns starfish (Acanthaster planci) which is the main predator of corals. With the recent and continuous events of coral bleaching, the crown-of-thorns starfish and the problems associated with it have faded into the background.What makes these Acanthaster dangerous is that they are voracious and one broken limb can quickly regenerate into a complete individual.

Photo  1: crown-of-thorns starfish on an artificial habitat, eating corals
This time, we took it out of the water and dried it under the sun. We then replaced the dead coral nubbins.

Aina Nomenisoa

The research related to this work is supported by 

A new article > From fundamental to applied research: The history of the Indian Ocean Trepang company

March 11, 2021 Comments Off on A new article > From fundamental to applied research: The history of the Indian Ocean Trepang company By administrateur

Read this newly published article, by Igor Eeckhaut, on the history of sea cucumber farming in Madagascar. And discover the submerged part of the iceberg! Enjoy reading.

Lire cet article qui vient d’être publié par Igor Eeckhaut sur l’histoire de l’holothuriculture à Madagascar. Et découvrez la partie immergée de l’iceberg ! Bonne lecture. >>> La version française ci-dessous.

The three pillars of university actions are the development of fundamental, focused and applied researches for the reasoned development of our society, the provision of high-quality education by integrating this research into the courses given to students and researchers, and concrete effects (direct and indirect) of research results in civil society. The history of sea cucumber aquaculture in Madagascar is a fine example of academic research and the establishment of direct application in civil society.

Special thanks to the late Dr Man Wai Rabenevanana (see featured image), one of the founders of the Fishery and Marine Sciences Institute of Toliara, for his great contribution to the success of these projects.

Download the full article here

 

De la recherche fondamentale à la recherche appliquée: l’histoire de la société Indian Ocean Trepang.

Les trois piliers de l’action universitaire sont le développement de recherches fondamentales, ciblées et appliquées pour le développement raisonné de notre société, l’offre d’une éducation de qualité en intégrant cette recherche dans les cours dispensés aux étudiants et chercheurs, et des effets concrets (directs et indirect) des résultats de la recherche dans la société civile. L’histoire de l’aquaculture des holothuries à Madagascar est un bel exemple de recherche académique et de mise en place d’une application directe dans la société civile.

Remerciements particuliers au regretté Dr Man Wai Rabenevanana (Voir photo en couverture), l’un des fondateurs de l’Institut des pêches et des sciences marines de Toliara, pour sa grande contribution au succès de ces projets.

Télécharger l’article complet ici